Statement

An emerging cosmogony led by experience – through my artistic approach, I want to depict the spiritual sense that unites mankind to his environment through the spectrum of varying scales from microcosm to macrocosm. It is an invitation to rebirth, a vertiginous resonance that confirms our presence to the world. My work takes place in a voluntarily unsteady feeling that opens unknown yet so familiar horizons. 

My research is constant and plural ; both aesthetic and organic. The image is all metaphysical, contemplative and symbolic, such as it creates a cosmogony that holds multiple temporalities. The images resonate with our unconsciousness, stimulating questions about our relation to our environment : self-presence, presence of otherness, the space that surrounds us, and the cosmos.

Following my instincts, I stalk glimpses of reality ; an atmosphere, a space, the vibration of a moment, a light, an essence. I capture fragments that pave the way for introspection, that develop the imagination and resonate with our memories whether personal or collective. I often attain a friction point where the truth reveals itself through abstraction and strangeness. The constellation of images becomes the catalyst of the world’s pulse, immersing our spirit into a reminiscence, what seems to be the remembrance of a past time : it swipes the spectator into an immersive journey.

To attain the spectator, I voluntarily make the image move. The necessity of using sound and immersive architectural installations takes place in a global approach. With these displays associating still images and immersive experience, I wish to broaden the horizons of our perception and imagination. The point is not to create an effect or to “reproduce the visible but to make visible” as Paul Klee liked to say.

Intention

L'ensemble de ce corpus - qu'il soit sous la forme de constellations photographiques ou d'installations immersives intégrant images en mouvement et pièces sonores - tente de retranscrire le lien spirituel de l'individu à la nature dans un emboîtement d’échelles entre microcosme et macrocosme. Une invitation à renaître, une résonance vertigineuse qui confirme notre présence au monde. Cette recherche s’inscrit dans cette perte d’équilibre volontaire qui ouvre les portes d’un inconnu si familier.

À travers une recherche à la fois plastique et organique, ces images aussi bien métaphysiques, contemplatives que symboliques, construisent une cosmogonie sensible au sein de laquelle se croisent des temporalités multiples. Celles-ci résonnent avec notre inconscient et tentent de saisir ce qui se dérobe à nous de notre propre présence au monde, de notre relation à l’altérité humaine et non-humaine, mais également à la « Chair du monde », au cosmos. 

Il s’agit d’éprouver mais aussi de se saisir de fragments du réel, d’une atmosphère, d’un lieu, de la vibration d’un moment, d’une lumière, d’une eccéité ; de capturer des fragments féconds propices à l'introspection, au développement de l’imaginaire, aux résonances avec la mémoire qu’elle soit individuelle ou collective. Cette exploration visuelle tente d’atteindre un point de friction où ce réel qui semble sans cesse nous échapper, se révèle avec étrangeté.

Sortes de catalyseurs de la pulsation du monde, ces constellations d’images imprègnent notre esprit comme des réminiscences, le souvenir d’un temps originel : elles invitent le spectateur à une traversée immersive.

En plus d'une approche purement photographique, la nécessité de recourir à des dispositifs sonores et architecturaux immersifs s’inscrit dans une démarche globale qui se construit et se décline d’une infinité de manière à l'intérieurs de display ou d'installations. Avec ces dispositifs associant l’image figée ou séquentielle et par une immersion sonore et spatiale, je souhaite ouvrir le champ des possibilités perceptives et imaginaires. Il ne s’agit pas de produire un effet ou de « reproduire le visible mais de rendre visible » comme aimait à le dire Paul Klee.